[DISPOSITIF] Appel à projets internationaux au service des apprentissages

Dans le cadre de leur partenariat, le Département de la Somme et l’Education nationale lancent un dispositif intitulé « Appel à projets internationaux au service des apprentissages » à destination des collèges publics de la Somme. L’appel à projets est ouvert jusqu’au 15 novembre 2015.

Le Conseil départemental a développé cet appel à projets internationaux afin de soutenir la coopération éducative entre les pays étrangers et la Somme, au travers de partenariats riches et actifs, offrant une expérience internationale et interculturelle aux collégiens du département.

Les établissements devront inscrire leur projet dans l’un des deux volets suivants :

  • un volet « Projets collaboratifs internationaux » : les mobilités envisagées s’inscrivent dans un partenariat entre un établissement français et un établissement étranger, autour d’un projet commun, transdisciplinaire. Le montant maximum de la subvention est de 5 000 € ;
  • un volet « Découverte » : les mobilités envisagées s’inscrivent dans une démarche de découverte d’une culture et de pratique d’une langue étrangère, avec ou sans réciprocité. Le montant maximum de la subvention est de 1 000 €.

Une commission d’examen des candidatures, composée de représentants du Département et de l’Education nationale, évaluera les projets et émettra un avis sur les candidatures.

Pour l’ensemble des projets présentés, la commission d’examen s’assure que le projet présenté :

  • s’inscrit dans le programme scolaire ;
  • sert les objectifs pédagogiques de l’établissement ;
  • améliore les acquis d’apprentissage des élèves ;
  • permet aux élèves de découvrir la culture et de pratiquer la langue d’un pays partenaire ;
  • améliore les pratiques pédagogiques.

Concernant le volet « projets collaboratifs internationaux », la commission s’assure également que le projet :

  • implique au moins une matière disciplinaire autre que linguistique ;
  • présente un partenariat avec un établissement étranger de même classe d’âges ;
  • propose des solutions concrètes pour mener à bien le travail collaboratif entre les deux établissements à distance tout au long de l’année scolaire, par l’utilisation notamment des technologies de la communication ;
  • aboutit à une production commune ;
  • fait participer activement les élèves tout au long du projet.
Pour candidater :

Les établissements publics doivent compléter intégralement le dossier de candidature et le renvoyer à l’adresse suivante : j.leng@somme.fr, avant le 15 novembre 2015, avec copie :

Un accusé de réception sera adressé à l’établissement candidat, dès réception du dossier de candidature.

Pièces à télécharger :

[Comenius Regio] Frise chronologique réalisée par le collège de Roisel

Afin d’immortaliser cet échange, les collégiens de Roisel et de Parkside ont réalisé ensemble, une frise chronologique.

L’objectif est de faire apparaître des liens entre les évènements internationaux, français, britanniques et locaux (Roisel).

Les élèves français et anglais sont répartis en groupes correspondant à une année. Ils doivent associer des étiquettes indiquant les évènements en anglais et en français puis les placer sur la frise.

Cet atelier a permis un partage sur des évènements qui ont concerné les deux pays et un travail linguistique.

English version of this article

[Comenius Regio] Rencontre avec Pat Mills

Pat Mills à l’Historial : une plus-value pour le Projet Comenius Regio Roisel/Durham



Au moment de l’élaboration de pistes pédagogiques, le Service Educatif de l’Historial a proposé de mener un travail autour de la BD « la Grande Guerre de Charlie ». Ce choix nous a paru judicieux à plusieurs titres :

•    Nous avions tout d’abord comme objectif de réunir les élèves autour d’une thématique commune sans que la langue puisse être un obstacle à l’échange. La bataille de la Somme, ancrée sur notre territoire mais aussi moment-phare de la participation britannique à ce conflit nous fournissait le cadre. De plus, cette BD récemment traduite en français permettait à chaque élève de s’approprier son contenu et d’émettre une opinion.

•    Nous souhaitions également montrer comment des artistes s’appropriaient un évènement historique, le retranscrivaient.

•    Il s’agissait enfin d’initier les élèves au code du 9eme art, dans le cadre de l’Histoire des Arts.

Via les Editions Délirium, nous avons contacté Pat Mills en lui proposant de venir visiter les champs de bataille de la Somme (qu’il ne connaissait pas) et l’Historial. En accord avec lui, nous avons organisé une interview qui devait nous fournir de la « matière » pour travailler ensuite dans l’atelier avec les élèves. Dans le même temps, les élèves ont découvert la BD et puis préparé des questions auxquelles il a aimablement répondu.

Ce contenu a servi à élaborer l’atelier dont les fiches sont accessibles sur le site afin de comprendre le fonctionnement d’un comics anglais, la façon de travailler de ce duo Pat Mills et Joe Colquhoun, dessinateur de la bande déssinée Charlie’s war, les messages que souhaitent y faire passer les auteurs ainsi qu’une grille de lecture d’une planche de BD. Dans un 2ème temps, les élèves ont réalisé leurs propres planches en réinvestissant les codes de la BD (voir planches ici proposées).

Portrait de Pat Mills :

Pat Mills est un scénariste britannique né en 1949. Il débute sa carrière comme assistant de rédaction dans un magazine de bandes dessinées romantiques pour adolescents, puis comme scénariste chez DC Thomson dans les années 60. Il a pu collaboré avec des artistes tels que John Wagner ou encore Joe Colquhoune. Il a également participé à de nombreuses revues (BATTLE, They can’t stop, etc…). En 1977, il crée la revue 2000 AD dont il devient le premier rédacteur en chef. Cette année là, il crée Flesh paru dans la revue 2000 AD. La même année, il crée avec John Wagner la série Gaunt parue dans la revue BATTLE (traduite en Main de fer). Il est également le co-créateur de Judge.  En 1979, il crée une de ses séries majeures Charley’s War en collaboration avec Joe Colquhoun (dessinateur) parue dans les revues BATTLE puis Eagle jusqu’en 1988. Il y écrira toute la partie concernant la première guerre mondiale. En France, cette série sera publiée sous le nom de Charley s’en va-t-en guerre. La même année, il écrira la série SF ABC Warriors avec Carlos Ezquerra. Il sera aussi de l’équipe de scénaristes oeuvrant sur M.A.C.H. 1 parue dans la revue 2000. Il continue sa carrière aussi bien en Angleterre qu’aux USA ou en France.

Portrait de Joe Colquhoune :

Joseph William Colquhoun (1927 – 13 avril 1987) est un auteur de bande dessinée britannique. Après avoir servi dans la Royal Navy en 1943, il reprend ses études au Art College. Il débute dans Conqueror en 1951 puis en 1952 il dessine un long feuilleton Légionnaire Terry’s Desert Quest, suivi de Bif Benbow (1953) et Wildfire (1953-54).

Il reprend ensuite la série Roy of the Rovers en 1954 pour la revue Lion de 1957 à 1964. Suivent le tarzanide Saber King of the Jungle en 1967 (traduit en français par Yataca dans la revue homonyme), Football Family Robinson, Adam Eterno et Kid Chameleon. Sa bande la plus populaire est Charley’s War (1979-86). Il a également illustré Zip Nolan (1974-76). À partir de novembre 2011, les éditions DELIRIUM publient en français, les albums BD : La grande guerre de Charlie en trois tomes. Colquhoun prend sa retraite en 1986, avant de s’éteindre le 13 avril 1987.

English translation of this article

[Comenius Regio] « 14-18 : acteurs de l’histoire »

Qu’est ce que le COMENIUS REGIO ?

Le Comenius Regio a pour objectif de partager les pratiques pédagogiques de deux régions différentes d’Europe. Pour ce projet, le Conseil départemental fait appel au collège de Roisel et au comté de Durham (Angleterre), pour travailler avec le collège de Parkside.

Ce projet associe les musées, les Archives, les associations historiques et les deux pays concernés afin de créer des ressources communes et des outils pédagogiques destinés aux enseignants et aux élèves qui les aideront à interpréter les conséquences de la Grande Guerre. Les outils pédagogiques provenant des documents d’archives et de musées sont développés et expérimentés par le personnel enseignant et les élèves agissant comme chercheurs.

Présentation du projet

« 14-18: Acteurs de l’histoire » est un projet européen porté par le Conseil départemental, en partenariat avec le collège de Roisel, le collège de Parkside à Durham, les Archives départementales et l’Historial de Péronne.

L’objectif de ce projet est de permettre à deux régions européennes d’échanger leurs pratiques pédagogiques sur la thématique de la Première Guerre mondiale.

Afin de partager leurs expériences, les acteurs de ce Comenius Regio vous proposent une « exposition virtuelle » des travaux réalisés lors de ce projet.

L’exposition finale présentée ici, met en lumière le travail de l’équipe projet.

English translation of this article

English version of the file

 

Les temps forts des rencontres internationales de la Somme

Le Département de la Somme lance les « Rencontres internationales : une histoire commune, un avenir à partager ». L’ambition est de développer des projets artistiques et culturels entre les jeunes Samariens et ceux des pays des cinq continents autrefois engagés dans le premier conflit mondial. La première Édition s’est déroulée du 15 au 18 mai 2014, à Albert et à Péronne, en présence de plusieurs délégations étrangères (Allemagne, Angleterre, Australie, Irlande, Hongrie…) et près de 400 participants.
Les Rencontres Internationales de la Somme ont reçu le label national « Centenaire ».

English version of the video :

 

Making of l’atelier de création numérique réalisé par l’ASCA

A l’occasion des premières Rencontres Internationales de la Somme, l’ASCA et le conseil général de la Somme ont invité le V-Drips crew pour la mise en place d’ateliers créatifs de jeunes adolescents de 8 nations différentes.

Au programme, mapping, composition musicale, création plastique et confrontation aux nouvelles technologies.

Version française:

 

English version:

Rencontres Numériques : Présentation ASCA

VDRIPS 3

Le Labo de l’Association Culturelle Argentine (ASCA)

Unique en France, l’ASCA développe des projets dans le champ culturel du multimédia. Le Labo œuvre autant dans l’initiation que le perfectionnement dans les domaines de l’image, de l’audio numérique ou du jeu vidéo, accompagne à différents niveaux la création numérique, notamment par sa participation artistique et technique à des résidences multimédia et développe un projet de Web Tv citoyenne et participative.

L’ASCA développe un projet orienté autant vers une exigence de qualité artistique que vers l’accompagnement des pratiques.

Lire la suite